Soudan – Khartoum : Ouverture hier lundi du procès pour corruption d’Omar el-Béchir

Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

(Agence de presse panafricaine) Les chefs d’inculpation retenus contre l’ancien chef d’État sont la « possession de devises étrangères » et des actes de « corruption » et de « trafic d’influence », selon le parquet.

Il est arrivé sous forte escorte policière au tribunal, en habit blanc immaculé, coiffé de son traditionnel turban. Il a comparu derrière une cage de fer, encadré par des soldats et salué par les « Allah Akbar » de ses partisans dans la salle. Des partisans à qui il a répondu en scandant la formule à son tour.

Ce sont les questions d’argent qui ont dominé cette première journée. Notamment ces liasses de billets retrouvés dans sa résidence après son arrestation et complaisamment filmés à l’époque par la télévision d’État. Mais aussi – fait nouveau apporté au tribunal par l’un des enquêteurs – les 90 millions de dollars qui lui auraient été offerts en plusieurs paiements, de son propre aveu, par le prince héritier saoudien Mohamed Ben Salmane, et par son père le roi Abdallah avant lui. L’ex-président n’a fait aucun commentaire. La prochaine audience a été fixée à samedi prochain.

C’est la troisième fois qu’Omar el-Béchir apparaît en public depuis sa chute. La première remonte à son interpellation au mois d’Avril dernier et la deuxième à sa comparution devant le parquet en juin, encadré par une escorte militaire imposante.

Destitué le 11 avril dernier après quatre mois de manifestations populaires sans précédent, l’ancien chef d’État doit maintenant répondre d’accusations de corruption.

Par Ricci Eyock App


Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Read Previous

Décès de Dj Arafat : Sacrifice ou négligence médicale ?

Read Next

Nigéria : Des militaires tués lors d’une attaque de boko haram

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *