(Agence de presse panafricaine) -Après Biniam Girmay qui avait crevé l’écran en 2019 lorsqu’il avait dominé à Oyem le redoutable sprinter allemand André Greipel, c’est à nouveau un jeune Erythréen qui a remporté l’étape dans le chef-lieu du Woleu-Ntem. Les Erythréens ont habitué à de grandes performances sur la Tropicale. Cette fois de Natnael Tesfazion qui a brillé. Tout juste âgé de 20 ans, il a déjà une belle expérience dans le milieu professionnel dans l’équipe continentale sud-africaine basée en Italie, NTT Continental Cycling Team, la deuxième équipe de la World Tour qui s’appelait jusque-là, Dimension Data. On a vu dans le final qu’il maîtrisait la science de la course cycliste. Il a attaqué dans les trois derniers kilomètres accompagnés de deux coureurs Français Victor Lafay (Cofidis) et Jordan Levasseur (Natura4Ever-Roubaix) mais il fut le seul à résister au retour du peloton pour passer en tête in-extremis la ligne d’arrivée. Cette étape courte avait été très mouvementée de bout en bout, le peloton avait été scindé en deux assez rapidement. Le maillot jaune italien Attilio Viviani vainqueur de la 1ère étape avait été lâché dans le deuxième groupe et avait fini l’étape à 15’32’’ du vainqueur. Il était obligé de laisser le maillot jaune au vainqueur érythréen. Natnael Tesfazion est le 6e coureur Erythréen à remporter le classement d’une étape de la Tropicale Amissa Bongo et le 4e à porter le maillot jaune de leader après Meron Russom en 2012, Natnael Berhane en 2014 et Tesfom Okubamariam en 2016. Yorick KOMBILA MANFOUMBY pour APP

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here