Tchad Le salon de l’agriculture annoncé

Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

techniques et financiers et a souhaité voir une implication active du secteur privé. «C’est un véritable challenge pour notre pays et chaque acteur est appelé à relever le défi, afin d’assurer une attractivité à notre pays», a lancé Lydie Béassemda.

Il faut le préciser, le CILSS regroupe 13 pays, à savoir : le Burkina Faso, le Bénin, le Cap-Vert, la Côte d’Ivoire, la Gambie, la Guinée, la Guinée-Bissau, le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Sénégal, le Tchad et le Togo.

Hermine Yèyè. La ministre tchadienne de l’Agriculture, de l’Irrigation et des Equipements agricoles, Lydie Béassemda a donné un point de presse, le 10 janvier 2019, pour annoncer la tenue, du 12 au 15 mars 2019 à Ndjamena, du 1er Salon africain de l’Agriculture (Safagri)

Une information confirmée dans le site officiel du comité permanent inter-États de lutte contre la sécheresse dans le Sahel (CILSS). On peut en caractères gras : « Le 1er Salon africain de l’Agriculture (SAFAGRI), se tiendra à Nd’jamena, au Tchad du 12 au 15 mars 2019. L’objectif global du Salon est de stimuler les politiques nationales et régionales de transformation des chaines de valeur agricoles en Afrique de l’Ouest, du Centre et du Nord, face aux défis économiques, climatiques et sécuritaires».

Pour la ministre tchadienne, c’est un événement, de portée internationale qui va permettre aux États-membres du CILSS, d’unir leurs forces et de porter l’agriculture africaine au plus haut niveau : « Il s’agira de créer un cadre d’échanges et de partages d’expérience entre les acteurs, mais aussi mettre en réseau les différents acteurs. Ce Salon permettra d’exposer les produits de l’agriculture pour montrer les potentialités dont dispose notre pays, contribuer à améliorer la santé humaine par l’incitation à la consommation de produits locaux et organiser des panels de discussions sur des thèmes liés à la promotion de l’agriculture africaine», a déclaré la ministre face à la presse camerounaise.

Dans le plan d’organisation, la ministre tchadienne en a appelé à une large contribution des partenaires. Par Désire Njana


Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Read Previous

Cameroun : bientôt les athlètes sur le char des dieux

Read Next

Cameroun : Le président du parti leader de l’opposition et ses cadres arrêtés à Douala

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *