Togo Faure Gnassingbe bénéficie d’un soutien de poids

Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

(Agence de presse panafricaine) -Réunies ce 30 novembre à la Blue-Zone de cacaveli, les femmes du parti Unir du Grand Lomé ont dans un premier temps encouragé le climat de paix, dénoncé les violences et surtout apporté leur compassion et leur solidarité à la famille du gendarme qui a été tué. bien plus, elles ont tenu à dire leur attachement au président de la République qui est leur meilleur étalon pour la conduite des affaires au Togo, en l’invitant à l’occasion de briguer un nouveau mandat pour la présidentielle à venir.

Après avoir félicité les forces de l’ordre pour leur professionnalisme‚ les femmes dudit parti ont également félicité le Chef de l’État pour l’ensemble des actions qu’il mène pour le développement du Togo et qui se concrétise à travers le PND. Elles étaient très nombreuses à prendre d’assaut ce samedi 30 novembre 2019, l’esplanade de la Blue Zone de cacavéli pour clamer haut et fort leur choix pour l’élection présidentielle de 2020. C’était en présence du Secrétaire Exécutif du parti Union pour la République, le militant Atcholi  Aklesso, de la Vice-présidente en charge du Grand Lomé, la militante Ibrahima Mémounatou, de la Déléguée nationale du MFU, la militante Raymonde Kayi Lawson de Souza ainsi que de cadres militants et militantes du parti Unir.

le panel (App)

Coalition gagnante

Organisée par le Mouvement des Femmes Unir (MFU), cette gigantesque rencontre des femmes du Grand Lomé a permis aux uns et aux autre d’exprimer leur indignation suite aux événements qui ont eu lieu dans la nuit du 23 novembre dernier à Lomé et à Sokodé ; avant de suggérer que pour la paix et la cohésion nationale, le parti Unir devrait avoir comme candidat, son Président national, le Distingué Militant Faure Essozimna Gnassingbé. Un souhait exprimé avec insistance en diverses langues par 13 femmes des 13 communes du Grand Lomé. Un choix judicieux qui découle du bilan élogieux  du Président de la République.   «Nous devons  préserver la paix pour que le chef de l’État puisse continuer sa politique de grands travaux, dérouler tous les axes du Plan National de Développement (PND) et autres programmes. Pour un développement du nord au sud,  de l’est à l’ouest, la paix doit régner» a estimé, la Déléguée Nationale du Mouvement  des Femmes UNIR, la militante Raymonde Kayi Lawson de Souza. 

unir (App)

La Vice-présidente Ibrahima Mémounatou a remercié les femmes pour leur mobilisation et leur choix et leur a promis de rendre compte à qui de droit. «Je vous admire pour votre choix. Avant 2020, nous devons continuer à prier au-delà de nos diversités religieuses et politiques, pour l’harmonie de notre pays. Nous devons semer l’amour partout. UNIR est un parti d’amour et d’union et nous devons continuellement cultiver la tolérance» a-t-elle déclaré. il en est de même du secrétaire général de cette formation politique :«Je m’associe à vous pour rendre hommage à notre Président de la République, Faure Essozimna  Gnassingbé, qui a su instaurer la paix dans le pays. Nous devons prier pour lui dans ses tâches. En 2020, Faure Essozimna Gnassingbé est notre candidat naturel. Il est oint de Dieu. Il est le meilleur de tous. Restons mobilisés car en 2020, la victoire est nôtre ».

en somme, on s’achemine inéluctablement vers une coalition gagnante quand on sait la capacité de mobilisation du parti Unir qui avec la logistique dont dispose le candidat-président pourra ainsi couvrir au mieux l’ensemble du pays et recruter à l’occasion un électorat conséquent pour le triomphe de Faure Essozimna Gnassingbé.

Par Kelle Dadou App


Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Read Previous

Tchad : Idriss Deby s’en prend aux collaborateurs indélicats

Read Next

Attaque terroriste au Burkina Faso : Une église a été prise pour cible et, de nombreux enfants ont été tués

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *