(Agence de presse panafricaine) -Le parlement a opposé une fin de non recevoir aux propositions faites par le  parti d’inspiration islamiste Ennahdha

Une impasse qui vient relancer les négociations qui vont permettre de confier la tâche à un cabinet, alors que les élections se sont tenues il y’a trois mois. Au terme d’une longue journée de débats, et de négociations jusqu’à la dernière minute dans les couloirs du Parlement, seuls 72 députés sur 219 ont approuvé le gouvernement, très loin de la majorité de 109 requise.

Il revient désormais au président Kaïs Saied, un universitaire farouchement indépendant et très critique du système parlementaire, de désigner un autre futur Premier ministre susceptible de convaincre les députés. Selon la Constitution, il a un délai de 10 jours pour engager des consultations afin de trouver la personnalité jugée la plus apte de former un gouvernement dans un délai maximum d’un mois.

Par Ricci Eyock App

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here